Foire aux questions

Être hôte chez Homiz

C'est très simple :

  • Vous définissez vos conditions d’accueil.
  • Nous vous transmettons des demandes d’invités potentiels.
  • Vous acceptez la demande qui vous correspond le mieux.
  • Nous générons la convention de cohabitation à partir de vos conditions d’accueil, nous vous versons le premier mois de loyer à l’arrivée de votre invité, et vous accompagnons tout au long de la cohabitation

Pour bénéficier d’une présence dynamique qui pourra vous rendre service au quotidien (courses, aide informatique, baby-sitting...) et/ou vous apporter un complément de revenus.

Non, l'inscription est totalement gratuite.
La seule condition est d’avoir une chambre individuelle disponible d’au moins 9 m², qui sera mise à la disposition exclusive du jeune.
Oui, et avec l’accord de votre propriétaire si vous avez moins de 60 ans ou souhaitez demander au jeune une contribution financière supérieure à une participation aux charges.
Lorsqu’un jeune désire rejoindre la communauté Homiz, nous vérifions soigneusement son profil et son identité. Vous pouvez ensuite consulter à tout moment, sur le profil des jeunes qui vous envoient une demande, leur présentation (écrite et parfois vidéo) ainsi que les évaluations qu’ils ont reçues de leurs précédents hôtes. Enfin, vous avez la possibilité de communiquer avec eux afin d’apprendre à mieux les connaitre avant de confirmer la cohabitation.
Oui. En échange de l’hébergement, vous pouvez demander à votre invité soit des services, soit une contrepartie financière, soit un mix des deux. Si vous êtes locataire d’un logement social, la contrepartie financière est calculée au prorata du loyer et des charges rapporté à la surface habitable du logement.
Il peut s’agir de tâches d’entretien du domicile, de la préparation de repas, de la garde d’enfants, de cours particuliers, d’aide informatique, de courses à faire, ou de sorties (promenades, musées…).
Si vous souhaitez permettre à un proche (conjoint, enfant, aide-soignant…) de gérer avec vous votre profil et vos cohabitations, vous avez la possibilité de renseigner ses coordonnées afin qu’il reçoive vos identifiants de connexion, et puisse accéder à votre compte.
Uniquement si vous avez moins de 60 ans et que vous demandez un loyer en plus d’une éventuelle participation aux charges. Si vous êtes locataires, vous devrez alors mettre en place, avec l’accord de votre propriétaire, un contrat de sous-location dont le loyer et la durée ne devront pas dépasser ceux du bail principal. Si vous êtes propriétaires, vous devrez mettre en place un bail mobilité (si la durée du bail est inférieure à 10 mois) ou un bail meublé classique (si la durée est supérieure à un an). Si vous avez plus de 60 ans, le contrat de cohabitation intergénérationnelle rédigé par nous suffira !
Seulement si le loyer mensuel dépasse 15,42€ par m² en Ile-de-France et 11,33€ dans les autres régions. La superficie à prendre en compte est la chambre du jeune plus les pièces communes.
Seulement s’il vous prévient et avec votre accord.
Héberger un jeune ne nécessite pas d’assurance supplémentaire à votre assurance habitation-responsabilité civile classique.
Si vous avez essayé en vain d’avoir un dialogue apaisé avec lui, nous tiendrons un rôle de conciliateur, vérifierons le respect du contrat de cohabitation et tenterons de trouver une solution à l’amiable. Si la mésentente persiste malgré tout, vous pourrez demander au jeune de partir en respectant un préavis d’un mois.
Vous pouvez librement annuler une cohabitation plus d’un mois avant son début, ou moins d’un mois en cas de force majeure. Si vous décidez d’annuler une cohabitation moins d’un mois avant son début sans motif acceptable, vous recevrez un avertissement. Au bout de deux avertissements, vous devrez payer une pénalité de 50€ sur le premier loyer de votre prochaine cohabitation. Au bout de trois avertissements, cette pénalité sera de 150€.
Si l’annulation a lieu plus d’un mois avant le début de la cohabitation, votre annonce redeviendra disponible aux dates en question et vous n’aurez pas de mal à trouver un autre invité. Si l’annulation a lieu moins d’un mois avant le début de la cohabitation, vous toucherez votre premier mois de loyer si celui-ci est inférieur à 200€ et 200€ sinon.